Enquête

Mener une enquête consiste à recueillir des informations selon une méthode qualitative, à décrire toutes les parties prenantes et leurs relations, mais également les enjeux qui font problème pour chacun·e des personnes impliquées, ainsi que ce qui fonde la position de chacun·e d’entre elleux.

Deuxième étape d’un projet de design social (étape transversale)

Déroulement

COMPRENDRE
CONCEVOIR
ÉVALUER

Aller plus loin

L’enquête comme « mode de vie démocratique »
Un texte de Joëlle Zask, philosophe française.
Lire le texte en ligne

Le but de l’enquête consiste à décrire un phénomène avec le plus de précision possible, il s’agit-là de la voie privilégiée par l’anthropologie sociale (ou ethnologie, discipline des sciences humaines et sociales qui étudie l’homme en société) mais également par les recherches-projet en design social.

Dans un contexte d’enquête ethnographique, l’enquêteur·trice tient une sorte de journal ethnographique où iel consigne avec le plus de précision ses observations.

> L’enquête, le terrain et les designers

Appelé aussi enquête par immersion, observation participante, ou parfois ethnographie, le terrain consiste à observer et à s’entretenir avec les personnes composant les groupes sociaux étudiés de manière à comprendre « de l’intérieur » leur univers matériel, symbolique et imaginaire.

Cette opération peut être qualifiée par le terme de décentrement (produire une connaissance sur la société globale en se plaçant du point de vue d’un groupe particulier).

Dans le cadre de ce projet, nous enquêtons ici sur le milieu dans lequel évoluent soignant·e·s, résident·e·s, aidant·e·s, cadres de soins et sur les façons dont le design peut améliorer leur qualité de vie, de travail et l’accompagnement des personnes en situation de handicap ou de perte d’autonomie.

“L’enquête est l’activité grâce à laquelle les publics passifs peuvent retrouver une capacité d’influence sur les conditions de leur existence. L’aboutissement désirable d’une enquête est de deux sortes : il y a d’abord celui qui permet au public d’articuler ses intérêts […]
Ensuite, une fois l’organisation atteinte, les intérêts dégagés sont fixés par des lois, des règlements, des dispositions institutionnelles […]
La vérification du bien fondé de la mesure prise au bénéfice de l’intérêt dégagé par le public dépend cette fois de l’examen du degré d’autonomie et d’initiative reconquises par les membres du public.”

Joëlle Zask, « Le public chez Dewey : une union sociale plurielle », Tracés. Revue de Sciences humaines [en ligne].

Les autres étapes

Repérages

Première étape d’une recherche-projet en design social.

EN SAVOIR PLUS

Immersion

Troisième étape d’une recherche-projet en design social.

EN SAVOIR PLUS

Co-conception

Quatrième étape d’une recherche-projet en design social.

EN SAVOIR PLUS