Faire du design social dans un EHPAD

Notre projet n’a pas de “boîte à outils” qui va être utilisée pour dérouler une méthode définitivement éprouvée. Revenons ici ensemble sur la méthodologie du projet.

“En tant qu’approche pragmatique, le design facilite le passage entre la description de situations problématiques et l’intervention. Elle présente un moyen pour les gestionnaires de mieux aborder des situations complexes, dont la définition donne lieu à des controverses.”

Philippe Gauthier (2015), Chantiers ouverts au public, La Documentation française.

Réalisée par l’agence de design La Bobine, partie prenante de l’équipe projet, cette vidéo de trois minutes présente de manière simple ce que nous entendons par design social.

Phase d’immersion


Être sur le terrain aux côtés des résident·e·s et des soignant·e·s, au plus proche de leur environnement de vie ou de soins. Aller à la rencontre des professionnel·le·s de santé, partager la vie de ces personnes pour un temps donné, s’imprégner des pratiques quotidiennes, faire preuve d’empathie avec les différents contextes, construire la confiance réciproque indispensable dans toute démarche participative.

En savoir plus

 

Phase de co-conception


Travailler «avec» plutôt que «pour» : identifier ensemble les leviers d’innovation et les obstacles, faire collaborer des expertises différentes en associant professionnel·le·s et utilisateur·rice·s, mixer les points de vue pour obtenir plus de richesse et de transversalité dans les solutions et faire progressivement évoluer les regards.

En savoir plus

 

 

Phase d’expérimentations


Rechercher et tester des solutions à travers le processus itératif (co-conception / prototypage / expérimentation) afin d’aboutir à la mise en place de nouveaux services, espaces ou produits mais surtout d’intégrer pleinement les acteurs de ces dispositifs au plus tôt du processus de conception. Cette intégration favorise l’évolution de la posture des acteurs en termes de prise d’autonomie et d’initiatives et permet de soutenir le portage tant opérationnel que politique des projets.

En savoir plus

 

 

Phase d’évaluation


L’évaluation est avant tout un processus qui comporte une dimension collective impliquant les parties prenantes du projet. Ce processus est motivé par des objectifs et des questions évaluatives précises déterminées par les acteurs : qu’est ce qui dans le projet permet une évolution des postures professionnelles ? Quels sont les freins et leviers d’accélération à la mise en place d’un tel projet dans d’autres pavillons (points de vigilances, allié·e·s, etc.)? Quelles sont les conditions d’essaimage des solutions co-créées ?

Nous espérons que les méthodes et résultats de ce projet pourront être réinterprétés à l’échelle plus large de l’hôpital Serre-Cavalier, puis du CHU de Nîmes par essaimage informel ou dans une stratégie confortée. Ils pourraient également agir par eux-mêmes dans une dynamique “d’acupuncture” cette théorie qui prône que le changement aura lieu par la multiplication de réalisations locales et ponctuelles plutôt que par un mouvement plus large qui s’adapterait moins aux spécificités de chaque secteur.

En savoir plus

 

 

Phase transversale – Projet pédagogique avec le Master Design Innovation Société (DIS) de l’Université de Nîmes

Pour soutenir cette recherche-projet et les différentes phases, les étudiant·e·s de deuxième année du Master DIS nous accompagneront via un projet pédagogique durant le second semestre de l’année 2019. En effet, une recherche-projet est fondée sur un collectif de recherche, composé de tous les acteurs concernés représentant la diversité du terrain, travaillant ensemble dans un va-et-vient continu articulant observations, constats, analyses, lectures théoriques, recherche de solutions, expérimentations et évaluations.

L’équipe projet inclut dans ses recherches une dimension pédagogique. En effet, le dialogue, la confrontation d’idées, la prise de distance favoriseée par l’existence du collectif engendrent l’évolution des représentations et des connaissances de chacun·e et de tou·te·s. La démarche de recherche-projet est donc formatrice par les apports réciproques et le cheminement du collectif.

En savoir plus sur le Master DIS de l’Université de Nîmes